Peace and love au Harry S Truman High School
Une question avant de nous rejoindre ? cliquez ici / Une demande de partenariat ? cliquez ici. Ouvert aux invités !


Entamez une nouvelle ère en compagnie des X-Men et des Avengers !
Revisitez les plus grands héros du monde ! - Ouvert depuis le 6 avril 2013
 

DECEMBRE 2013, ouverture de ONCE UPON A TIME RPG
Par le staff de "X Men Reborn".

On se donne tous rendez vous avant l'ouverture sur notre page
facebook !


Toutes les informations en avant première sur FACEBOOK !

ONCE UPON A TIME RPG
Le temps des contes est arrivé !




 

 Peace and love au Harry S Truman High School

X-Men Reborn
Ne vous fiez pas aux apparences... Tout est Sinistre!

Jackie Parks

Oo Bébé mutant oO


Jackie Parks


☆ DOSSIERS X : 25
☆ LOKI CHARMS : 22132

Viens Jouer
→ STATUT RP: Disponible
→ SURNOM: Wings
→ POUVOIR(S): organisme adapter au vol, fait pousser des ailes sur tout ce qu'elle touche ( partage ses pouvoir, il se rajoute et s'adapte à ceux des autres)

Peace and love au Harry S Truman High School _

_______________________________________________ Jeu 18 Juil 2013, 01:31

Tôt ce matin là, les gens s'étaient rassemblés en masse devant le Harry S Truman High school dans le bronx. Des élèves, leur parents, même certains professeurs s'étaient joint à la foule. Silencieusement la marée humaine d'environ 300 personnes se rassembla devant les grilles principales du lycée, certains se mirent a sortir des banderoles sur lesquelles on pouvait lire plusieurs slogan assez soft comme "Pas d'armes humaines dans nos écoles", "Protégeons nos enfants", " On ne t'oublies pas Rachel" d'autres étaient plus explicites comme " Dehors le sale Mutos", ou "A mort le monstre", " Crèves Sean".

Mais ses derniers furent rapidement rangés, malgré la tension palpable parmi les plus jeunes manifestants et notamment l’équipe de foot américain à qui appartenait les slogan les plus vigoureux, les organisateurs avaient insisté sur le fait que la manifestation devait se faire dans le calme.

Les faits, il y a deux jours, un couple d’élève était allé à une soirée étudiante. Hélas, Sean, le garçon, avait perdu le contrôle de sa voiture dans un virage et s'était planter dans le décor. L'accident fut violent, Rachel et 5 autres personnes furent tuer sur le coups. Mais Sean s'en était sortit indemne, les circonstances de l'accident étaient restées assez floues, mais il n'en fallut pas plus pour que tout le monde en conclut que Sean était un mutant. Les amis de Rachel avait fini par organiser un manifestation pour demander à ce que Sean soit renvoyer du lycée et qu'il pait pour ses crimes, certains avaient même parler de le lyncher. Les parents et les professeurs avaient fini par se joindre aux groupes d’élèves en espérant pouvoir les calmer.

Assis devant les grilles de l'école, les gens se mirent a chanter en l'honneur de Rachel. avant de se mettre a scander d'une seule voix, certaines insultes envers Sean se firent parfois entendre.

Et parmi cette foule, il y avait Jackie. La jeune fille n'était pas venue au noms de la confrérie. Elle avait décider d'agir d'elle même, ce genre de manifestation l’écœurée au plus haut point. Les gens était des moutons, ils se rassemblaient comme un gros troupeau alors qu'il n'avait pas conscience de ce que ça impliqué pour Sean. Personnes n’essayait de se mettre a sa place, on se contentait de tout lui mettre sur le dos juste parce qu'il était sois disant un mutant, alors qu'il était en plein deuil.

Jackie avait décider de leur faire comprendre a quel point ils avaient tort. Les mutant n'étaient pas de armes, ils n'étaient pas non plus des monstres. Ils étaient le futurs et chaque personnes ici présentes étaient susceptibles d' être un de ses mutants qu'ils haïssaient tant. Ces gens, malgré toutes les bonnes intentions dont ils semblaient faire preuves, n'étaient que des hypocrites.Selon la jeune fille, le cotés pacifique de la manifestation n'était qu'un moyen pour les profs de ne pas perdre leurs emplois et de pas faire virer les élèves si ça tournait mal.

Jackie avait bien l'intention de taper un grand coups de pieds dans la fourmilière en vérifiant si ils étaient réellement aussi pacifistes qu'ils le prétendaient. Déambulant parmi les manifestants en évitant soigneusement de tout contacts avec sa peau, la mutante se sentait assez calme pour ne pas perdre le contrôle de son pouvoir. Elle devait rester discrète. Chantant les chansons et scandant les slogans en même temps que la foule à laquelle elle s'était mélée, elle cherchait soigneusement la brebis galeuse qui allait lui servir de bouc émissaire.

Elle finit rapidement par trouver son bonheur, un jeune homme assez mignon d'à peu prés son age semblait plus virulent que les autres. Torse nu, il avait écrit en lettre capitale un joli "dehors le mutos" sur ses pectoraux. Jackie se dirigea vers le beau jeune homme en se disant qu'elle allait apprécier leur court contact. Jackie passa derrière lui en lui caressant les omoplates du bout des doigts, le jeune hommes se retourna et l'observa un instant. Jackie lui fit un petit sourire charmeur en lui disant.

" Désolée, j'ai cru qu'on avait aussi le droit de toucher... Rejoinds moi plus tard!"

Elle s'éloigna en se tournant pour voir la réaction du jeune homme qui sentait déja son dos le démanger, avant de son tourner vers ses amis qui riait en l'encourageant à aller la rattraper. Certains la traitèrent au passage de chaudasse. Soudain l'un des amis du garçon se mit a lui demander ce qui avait dans le dos. Jackie se concentra pour les faire grandir autant que possible il fallait que les ailes soit bien visible. Elle se tourna de nouveau en voyant que le garçon ressemblait de plus en plus à une sorte d'ange avec des ailles rousse d'une envergure de 2 mètres. Un des jeunes se mit soudain à hurler.

" Mon dieu, c'est un mutos! On va tous mourir! Fuyez!"


Le garçon, maladroit et paniqué par ce qui lui arrivé, se mit à donner des coups d'ailes en gémissant qu'il n'était pas un monstre. Le mouvement de foule allait surement bientôt être violent. Jackie se mit à sourire alors qu'un des adultes se mit à hurler avant de jeter la première pierre.

"Il nous attaque! Attrapez le avant qu'il nous contamine! Il va payer pour Rachel! Crève sale monstre!"

Finalement, Jackie avait finit par avoir la preuves que la paix n'est qu'un intervalle entre deux guerres.Elle finit par enlever sa veste, révélant ainsi ses bras nus. Les prochaines 10 minutes allaient être drôles à voir, mais le garçon allait visiblement passer un sale quart d'heures.
Voir le profil de l'utilisateur

Nathanaël Reiner

Nick (très) Fury ̿ ̿̿'̿'\̵͇̿̿\=(•̪●)


Nathanaël Reiner


Féminin

☆ DOSSIERS X : 208
☞ CREDIT : Tumblr & moi-même
☆ LOKI CHARMS : 24039

Viens Jouer
→ STATUT RP: Indisponible
→ SURNOM: Dark Magnet
→ POUVOIR(S): 1°→ Pouvoir aimant (impliquant attraction & répulsion) . 2°→ Aura fascinatoire

Peace and love au Harry S Truman High School _

_______________________________________________ Ven 19 Juil 2013, 21:49




« Peace & Love au H.St Truman High School »






    Affablement installé sur le toit d’un bâtiment universitaire, Nathanaël tira une bouffée sur sa cigarette. Laissant la fumée imprégner chaque pore de son être, il finit par basculer sa tête en arrière pour renvoyer aux cieux grisâtres et boudeurs les miasmes que refusait son corps.
    Sa position élevée lui offrait une vue imprenable sur la manifestation qui avait lieu juste à ces pieds, devant la grille d’entrée de l’école. Les autochtones qui participaient à l’évènement restaient pour la plupart suffisamment avisés pour ne pas provoquer l’intervention du X-men.

    Il avait été, pour ainsi dire, informé la veille de cette mission qu’il devait assurer, et même si l’idée de jouer le chaperon l’avait rapidement rebuté, il n’avait guère eu le choix. Ses fonctions d’X-men, si elles lui accordaient une liberté en toute chose, ne lui permettaient pour autant pas de choisir ses missions, ce qui était fort regrettable.
    Cela faisait donc quelques vingtaines de minutes que Nath était posté en guetteur et qu’il s’assurait que la manifestation ne prenait aucune tournure malencontreuse. S’il avait rapidement compris que le rassemblement resterait relativement pacifiste, il ne pouvait s’empêcher d’espérer un évènement pour venir troubler son ennui mortel. Par ailleurs, s’il y avait eu de véritables risques d’exacerbation, ses supérieurs ne l’auraient pas envoyé assurer cette mission seul.

    Le regard bleu fumé du mutant balaya l’assemblée. Les banderoles qu’elle agitait étaient tout autant ridicules que les slogans qu’elle scandait. Nathanaël maudit silencieusement la personne qui avait décidé de lui infliger cette tache superflue avant de se lever pour se dégourdir les jambes. Si la température était assez tendre au sol, elle était à sa hauteur d’autant plus vicieuse que les bourrasques de vent qui venaient désorganiser les boucles brunes du X-men. Mais habitué à emprunter des voies aériennes, Nath n’avait pas omis de se vêtir en conséquence. Arborant un treillis noir assorti à une veste en cuir sombre, le trentenaire ne ressentait pas les effets insidieux du froid.

    Soudain, un cri attira son attention sur la foule. Son regard aiguisé fouilla le rassemblement jusqu’à repérer un jeune homme. L’individu affichait une mine empreinte d’une terreur absolue alors qu’il admirait la paire aile qui lui était poussée sur le dos. Aussitôt, le mouvement de foule se fit plus violent. Entre les injures et les cris apeurés, des personnes en profitèrent pour balancer des projectiles sur l’homme ailé.
    Il n’avait pas fallu plus de quelques secondes pour passer d’une manifestation paisible à un véritable chaos. Or, cette perspective ravissait à tel point le X-men qu’il ne put empêcher sa fine bouche de s’étirer dans un sourire en coin. Il était enchanté. Enfin une opportunité de sortir de son irritante apathie.

    Toutefois, fidèle à ses habitudes, Nath n’agit pas immédiatement. Il finit calmement sa cigarette en continuant d’observant la foule. Quelques personnes avaient décidé de quitter le rassemblement mais la plupart formaient à présent un cercle serré autour de l’homme ailé. Celui-ci affichait toujours sa mine incrédule et apeurée lorsque deux jeunes hommes larges d’épaules quittèrent leur rang pour s’approcher de lui. Au premier coup qu’ils infligèrent, le mutant s’effondra sur l’asphalte.
    Pour sa part, Nath fronça les sourcils. Il ne comprenait pas pourquoi le mutant n’avait pas pris la fuite pour échapper à ce bourbier. Soit il s’agissait un mutant incapable de contrôler ses pouvoirs, soit il y avait une grossière erreur. Dans l’incapacité de déterminer laquelle de ces deux options il s’agissait, le X-men tira une dernière bouffée sur sa cigarette avant de la jeter par-dessus bord. S’assurant être le plus discret possible, il suivit la cigarette dans sa chute en un bond habile et assuré. Les yeux rivés sur le sol qui s’approchait à une vitesse phénoménale, le mutant utilisa son pouvoir de répulsion pour ne pas s’écraser. Pour cela il exerça une répulsion mesurée sur la parcelle de terre gazonnée qui l’attirait irrésistiblement. Contredisant alors la gravité et vainquant de par cela son propre poids, Nathanaël se réceptionna en douceur.

    Il marcha alors d’un pas assuré en direction de la manifestation et se fondit dans la foule. Lorsqu’il réussit à s’extraire du dernier cercle pour être parmi les spectateurs du premier rang, la scène qui s’offrit à lui fit disparaître son sourire en coin. Empreinte d’une immonde barbarie, on pouvait y voir étalé sur le sol l’homme ailé en sang et pitoyable pendant que les deux rugbymans lui balançaient de violents coups de pied. Il lut sur le visage de la foule de l’excitation, du dégoût mais aussi de la fascination pour le spectacle morbide auquel ils assistaient. Un grognement répugné lui échappa. Nath ne comprenait pas comment ces gens pouvaient manquer d’honneur au point de s’attaquer à un garçon tout juste sorti de l’adolescence pour le tabasser sans lui laisser la moindre chance d’échappatoire.
    N’allez pas croire en cela que la violence ne faisait pas partie de sa vie, bien au contraire, il avait grandi et tout apprit avec elle. Mais Nath s’opposait fermement à ce genre d’injustice, en outre, c’était la mission qu’on lui avait attribuée.

    Il évalua rapidement le poids des deux agresseurs. Ils étaient grands et musclés. Or c’était également le cas de Nath qui du haut de son mètre 85, estima le poids des individus légèrement inférieur au sien par leurs quelques centimètres de différence. Alors, il agit.
    Le X-men exerça une répulsion mesurée –il ne voulait pas le tuer- sur le premier homme qui se vit proprement expulsé du sol pour partir s’affaler violemment sur les spectateurs face à lui. Le deuxième homme suivit le même parcours. Satisfait et certain que l’assemblée n’avait rien compris de son petit jeu, il s’avança calmement à la rencontre du corps tremblant de souffrance et s’agenouilla.

    L’état de l’homme ailé était suffisamment inquiétant pour que Nath se demande s’il ne devait pas le ramasser puis bondir directement à l’hôpital. En outre, est-ce que l’hôpital accepterait de se charger d’un homme ailé au risque d’effrayer les autres patients ? Et puis, Nathanaël n’avait aucune envie de quitter sa couverture qui lui assurait pour l’instant l’anonymat.

    Encore incertain, il leva les yeux sur les spectateurs qui attendaient impatiemment la suite des réjouissances. Devant leur mine, Nath s’éprouva aucune pitié c’est pourquoi il déploya autour de lui son second pouvoir. Une aura de fascination qui troubla et attira chaque personne qui croisait son regard.

    - Il nous faut un médecin. Y en a-t-il parmi vous ? »

xXxXx __________ oOoOo __________ oOoOo __________ oOoOo __________ xXxXx



Montage créé avec bloggif

« C’est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde.  »
Boris Vian
Montage créé avec bloggif  Montage créé avec bloggif

Voir le profil de l'utilisateur
http://www.x-men-rpg.com/t1694-nath-reiner-under-co http://www.x-men-rpg.com/t1750-nath-reiner-dark-magnet

Charlie Cluster

Oo Bébé mutant oO


Charlie Cluster


☆ DOSSIERS X : 27
☆ LOKI CHARMS : 22135

Viens Jouer
→ STATUT RP: Disponible
→ SURNOM: Fantomex, Jean-Philippe
→ POUVOIR(S): Trois cerveaux, E.V.A.

Peace and love au Harry S Truman High School _

_______________________________________________ Dim 21 Juil 2013, 20:21

New-York n’était pas une ville tranquille pour les mutants. A chaque fois qu’il entendait parler d’une nouvelle manifestation, il regrettait Paris, la campagne française, les esprits un peu plus apaisés du vieux continent. Aux Etats-Unis, la violence était décuplée. Un problème comme un avantage lorsqu’on est mercenaire : pas besoin de voyager pour se trouver des jobs réguliers. Il avait par ailleurs fait le tour de la sécurité des plus grands musées européens, et rien ne valait non plus d’aller piller la Maison Blanche ou tout autre lieu de haut prestige pour… son bon plaisir ? Mettre du piment dans votre existence ? Jean-Philippe guettait l’heure de son prochain coup. Un collectionneur d’art de Manhattan s’était récemment vanté d’avoir le meilleur système anti-intrusion dans les médias. Il avait défié tous les criminels de venir s’y heurter. Il répondrait très volontiers à cette charmante invitation et espérait ne pas être déçu par une protection trop surestimée, comme c’était souvent le cas.
En attendant, il s’était laissé distraire par un nouveau vent de haine côté Bronx (étonnant…). Juché sur un toit, vêtu de son long manteau blanc et visage caché, il observait l’agitation d’une foule microscopique devant une école qui, certainement, dispensait son éducation à un beau ramassis d’idiots. Les informations avaient parlé d’un rassemblement pacifique. Un accident de voiture qui impliquait un mutant avait causé la mort de quatre ou cinq jeunes. Les résultats de l’enquête ? Personne ne les connaissait encore. Les médias s’étaient jetés sur l’affaire le lendemain, entraînant avec eux les voix populaire en mal de scandale. Les uns pensaient défendre une cause juste, les autres venaient pour taper ou, à défaut, crier leur haine. Depuis son poste d’observatoire, son ouïe était assez fine pour entendre quelques « morts au mutos » de bon ton. Ce monde allait mal. Dire qu’il aurait dû défendre leurs idéaux… éradiquer la présence mutante.

- Nous ne sommes pas seuls. Je vois un homme à ta droite.


Les mots d’E.V.A lui firent tourner subrepticement les yeux. En effet, un type montait la garde. Sa tête ne lui disait rien. Bon citoyen ou fauteur de troubles ? Il s’assura un angle mort pour éviter de se faire repérer en cas de réponse B.
En bas, la situation dégénéra d’une façon très surprenante. L’un des manifestants, un adolescent, fit soudain apparaître des ailes rouges sur son dos. Fantomex crut halluciner. Le garçon semblait perdu. Il n’avait absolument pas l’air de maîtriser son pouvoir.

- Une mutation aussi rapide, c’est possible ?!
s’exclama-t-il en envoyant E.V.A un peu plus bas.
- On peut s’attendre à tout. Il a le bon âge. Cependant…
- … ça reste à surveiller. On est bien d’accord.

Disons le, l’apparition de ce pouvoir était superbement opportune. Quoi de mieux qu’un mutant au milieu d’humains en colère pour créer le chaos ? Après quelques coups d’ailes aléatoires, le garçon fut très vite maîtrisé par des brutes qui se lâchèrent de tout cœur sur lui. Ouch. Ça devait faire mal. Il prenait cher. Que faisait l’autre observateur ? Il n’était plus là, il avançait vers la foule. Des gens se dispersèrent, mais la plupart s’était contenté de faire un cercle autour de la bagarre. Certains encourageaient le lynchage, et le reste se contentait d’être là… La masse aimait « être là » quand une personne se faisait passer à tabac.
S’il en croyait la précision des coups, le but avoué était pourtant de tuer le mutos.

- Prépare toi E.V.A, je suppose qu’il va falloir intervenir.
- Navrée Jean-Philippe mais tu supposes mal, la situation est déjà maîtrisée.

Perspicace. Le mutant de tout à l’heure venait d’envoyer les deux malabars au tapis en s’aidant d’un pouvoir employé trop discrètement pour qu’il puisse l’identifier. Vu son assurance, en tout cas, ce type était fort et, bonne nouvelle, il semblait du côté des gentils.
Fantomex sauta de l’immeuble. E.V.A accompagna sa chute en lévitant sous ses pieds. Bien que ce ne soit pas son rôle, il se voyait mal partir sans essayer d’arranger un minimum les choses. Donc, il envoya des illusions sur les spectateurs les plus inoffensifs pour leur donner l’impression que l’événement était terminé. Une, deux, trois… dix… quinze personnes s’éloignèrent de la scène. Mais, apparemment, la priorité n’était pas encore de disperser la foule. Le « bon citoyen » mutant réclamait un médecin de toute urgence. Après un long silence contrit, une femme se manifesta très vivement :

- Moi ! Mais je ne peux rien faire ici, il doit être conduit en soins intensifs, peut-être même en réanimation.

En théorie, les hôpitaux doivent s’occuper de tous les blessés. Seulement, les mutants ont parfois tendance à modifier les règles malgré eux. Certains établissement n’en veulent pas, d’autres refusent carrément de les soigner. Le temps que l’on décide à s’en occuper ou non, de le faire passer sur le billard en priorité, il avait le temps de claquer d’une dizaine de fois.

- Je peux essayer de m’en occuper.

Il venait de fendre une foule tout à fait ahurie. Pour frapper un adolescent mal dans sa peau, tout le monde est là. Dès qu’il s’agit de provoquer un vrai mutant costumé, masqué, équipé d’armes à feu, plus personne, bizarrement.

- Cependant, j’aimerais être certain qu’il s’agisse d’un incident complètement isolé.

Mon regard scrute une foule qui recule de plus en plus, à la recherche de la moindre chose suspecte. Un peu plus haut dans le ciel, E.V.A veille aussi.

xXxXx __________ oOoOo __________ oOoOo __________ oOoOo __________ xXxXx
Peace and love au Harry S Truman High School Ban_fa10
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.x-men-rpg.com/t2038-charlie-cluster-7-fantomex

Jackie Parks

Oo Bébé mutant oO


Jackie Parks


☆ DOSSIERS X : 25
☆ LOKI CHARMS : 22132

Viens Jouer
→ STATUT RP: Disponible
→ SURNOM: Wings
→ POUVOIR(S): organisme adapter au vol, fait pousser des ailes sur tout ce qu'elle touche ( partage ses pouvoir, il se rajoute et s'adapte à ceux des autres)

Peace and love au Harry S Truman High School _

_______________________________________________ Sam 03 Aoû 2013, 00:35

(HJ désolé, les semaines ont filé si vite. j'en ai zappé de répondre. J’essayerai de répondre plus vite à mon retour de vacances)

Jackie n'arrivait pas en croire ses yeux. elle s'était imaginé que certaines personnes se serait mit à lui jeter des pierres et que la foules se serait contenté de fuir. Mais les propres amis de sa victime s'étaient mis à le frapper et le lyncher devant un foule qui s'amasser de plus en plus autour d'eux pour mieux apercevoir le spectacle. Les humains avaient vraiment le don pour la dégouter. Avec un peu de chance, ils allaient commencer à le déplumer et le clouer à un arbre pas les ailes. Elle avait espéré que certaines personnes lui frôlent les bras pour détourner l'attention qu'elle avait porté sur le garçon. Mais personne ne l’avait bousculé

D'une certaines façon son plan ne s'étaient pas dérouler comme prévu. Elle voulait prouver au gens qu'aucuns d'eux n'étaient à l’abri de devenir un mutant. A la place, elle était sur le point d'en faire des assassins. L'idée qu'il meurt était dérangeante, a croire que ça devenait une banalité de frapper à mort un types juste parce qu'il était différent. Mais au moins elle n'aurait pas son sang sur les mains et si le garçon survivait, il se souviendrait à vie de son expérience de mutant.

Donc d'une certaines façon, elle n'avait pas échouer...

Encore fallait-il qu'il reste en vie pour qu'il vive à fond la honte de n'être qu'un homme ordinaire et la rancœur de ce qu'il venait de lui arriver aujourd'hui. Jacks devait agir rapidement et sans trahir sa propre nature. L'utilisation de ses pouvoirs étaient proscrite… enfin pas de façon directe. Elle eut cependant un petit sourire à l'idée de s'envoler quand les ailes du garçon disparaitront Elle se tourna pour chercher un moyen de détourner leur attention. et fut surprise de voir un homme sauter du toit et se réceptionner comme une fleur avant de se diriger vers elle et de la dépasser pour rejoindre le groupe.

Surprise la jeune fille l'observa s'approcher en haussant un sourcil et tourna la tête pour voir si elle avait été la seule à le voir faire. mais pas de doute il y avait un truc. Elle le quitta du regard pour évaluer la hauteur du bâtiment. Il avait facilement sauter un dizaine de mètre comme si de rien n'était. Elle se demanda un instant pourquoi il s'était embêter a marcher si ils pouvait voler.

En tout cas, sa présence n'arrangeait pas ses plans, surtout que les gens semblaient se calmer a son arrivée. Il finit par demander si il y avait un médecin dans l'assistance. Jackie n'écouta pas la réponse. L'arrivée d'un masque venait de détourner son attention, surtout qu'a cause de l'autre gentil héros elle n'avait pas vu d’où il venait.

Les gens commençaient à s'en aller, ce qui eut le don d'énerver la jeune mutante. Elle devait se débarrasser de ses deux types... Mais comment?

Regardant autour d'elle, Jacks remarqua un mégaphone d'un des meneur qui trainé par terre en se servant de sa veste pour le prendre et que son pouvoir n'agisse que sur elle. Avant de se mettre à parler dans l'engin et d'interpeller les badaud qui prenaient le large.

"Et Vous! Vous vous en allez comme ça?! Vous me dégouter! Vous vous croyez dans une émission de télé réalité ou quoi? Bel exemple de pacifiste! J'appelle ça du voyeurisme... C'est ça barrez vous bande de lâches"


Elle jeta le mégaphone tandis que certaines personnes se mettaient à réagir à se qu'elle venait de leur dire. Elle se dirigea vers sa victime et ses deux nouveau gardes du corps en poussant les gens tout en se servant toujours de la veste comme gants de protection et coups de " Dégagez! bordel!"

Elle observa un instant l’état du garçon et s’empêcha de sourire en cachant sa bouche avec sa main comme si elle horrifier que et fit par dire en observant la réaction des types qui l'avait mis dans cette état.

" Même un foutu mutant mérite pas un tel traitement, c'est quand même un camarade de classe à la base. Comme quoi chacun d'entre nous peu en être un sans le savoir. On a juste de la chance qu'il devienne pas une bombe..."


Les "bourreaux" firent par baisser les yeux, comme si ils commençaient a se rendre compte de ce qu'ils venaient de faire. Jacks s'agenouilla pour prendre la mains du garçon et maintenir son pouvoir pour que les ailes durent plus longtemps. Elle avait besoin d'en savoir plus sur eux avant d'agir directement. Elle finit par leur dire.

" Je veux vous aider. Je suis pas médecin, mais je pense qu'on peut l'emmener à l'infirmerie du lycée. C'est dommage qu'aucuns d'entre nous n'ait une super force comme le monstre vert qui est passer à la télé"
Voir le profil de l'utilisateur

Nathanaël Reiner

Nick (très) Fury ̿ ̿̿'̿'\̵͇̿̿\=(•̪●)


Nathanaël Reiner


Féminin

☆ DOSSIERS X : 208
☞ CREDIT : Tumblr & moi-même
☆ LOKI CHARMS : 24039

Viens Jouer
→ STATUT RP: Indisponible
→ SURNOM: Dark Magnet
→ POUVOIR(S): 1°→ Pouvoir aimant (impliquant attraction & répulsion) . 2°→ Aura fascinatoire

Peace and love au Harry S Truman High School _

_______________________________________________ Jeu 15 Aoû 2013, 11:29







    Nathanaël, dont les connaissances en matière de secourisme étaient assez rudimentaires, commençait à trouver le silence de la foule inquiétant, lorsqu'une voix féminine lui parvint, clamant l'impossibilité de tout secours dans les conditions actuelles des choses. Nath fouilla d'un regard bouillonnant d'hostilité l'assemblée, mais ne put discerner l’expéditrice de cette réponse sèche et couarde.
    Il fallait être idiot ou naïf pour croire que le blessé tiendrait le coup sans soins jusqu'à l'arrivée des secours, et de surcroît, Nath doutait qu'un établissement hospitalisé daignerait accepter en son sein un mutant doté d'une immense paire d'ailes.

    A deux doigts de se lever et d'emprunter la voie des airs pour partir avec l'homme blessé en direction de l'institut, un individu s'extirpa alors de la foule et se posta à ses côtés. L'homme, d'après sa voix masculine, était vêtu d'une manière tout à fait singulière qui ne laissait pas de place à l'introspection. Il s'agissait d'un mutant. Contrairement à Nath qui s’efforçait de conserver une allure et un comportement anodin, le mutant arborait un costume et un masque bicolore qui provoqua dans le foule un véritable mouvement de recul. Répulsion ou crainte, qui aurait pu le dire. Surement les deux, pensa Nath.
    Quoi qu'il en soit, sa venue permettrait au X-men de conserver sa couverture un peu plus longtemps. Pas qu'il craignait la réaction de la foule, c'était plutôt des mutants qu'il se méfiait, car il ne doutait plus une seconde que si trois mutants pouvaient se trouver par hasard ici au même moment, un quatrième ne devait pas être bien loin. Et qui pouvait savoir si les intentions de ce mutant étaient aussi pacifistes que celles de ses deux semblables ?

    D’ailleurs, le nouveau venu semblait partager la méfiance de Nath :

    - Je peux essayer de m’en occuper. Cependant, j’aimerais être certain qu’il s’agisse d’un incident complètement isolé.» dit-il en scrutant la foule.

    Reiner opina du chef. Il comprenait. Toutefois, il n'avait pas l'intention d'attendre sur l'homme masqué. Nath ne pouvait en aucun cas lui accorder sa confiance étant donné qu'il ne s'agissait pas d'un X-men, auquel cas, ils se seraient déjà rencontrés précédemment à l'institut. Par ailleurs, comme le blessé était un mutant novice, il était en son devoir d'X-men de lui assurer une protection fiable, et l'on n'est jamais mieux servi que par soi-même. Il prit donc sa décision quelques secondes plus tard et sortit de sa poche un smartphone haut de gamme sur lequel il saisit le numéro du secrétariat de l'institut :

    - Institut Charles Xavier, j'écoute.» lâcha David d'une voix impersonnelle.

    - David, ici Nath. J'ai rencontré un problème au cours de ma petite excursion et j'ai besoin que tu me fasses envoyer une voiture, et un toubib pour la route. Je suis en moto et j'ai un ami blessé qui a besoin de soins.» chuchota le plus discrètement possible Nath.

    Lorsqu'il lui indiqua le lieu sur lequel il attendait, son interlocuteur répondit :

    - Ça va être compliqué avec les embouteillages à cette heure-ci. Si tu peux te trouver au Lincoln Park dans dix minutes, j'ai déjà quelqu'un là-bas. T'as qu'a sauter. »

    Nath grogna puis raccrocha. Il n'aimait pas se déplacer par bonds lorsqu'il avait un passager. Cela lui faisait employer deux fois plus d'énergie et sa liberté de mouvements en était amoindrie. Mais il n'avait pas le choix.

    - J'ai contacté une clinique qui se chargera de lui.» dit-il au mutant costumé.

    Soudain, une jeune femme s'agenouilla aux côtés du garçon :

    - Je veux vous aider. Je suis pas médecin, mais je pense qu'on peut l'emmener à l'infirmerie du lycée. C'est dommage qu'aucuns d'entre nous n'ait une super force comme le monstre vert qui est passer à la télé. »

    Merde. Comme s'il avait besoin de complications. Une gonzesse en plus. Nath, qui ne put s'empêcher de froncer les sourcils, s’efforça de s'exprimer poliment :

    - C'est bon. Un de mes amis possède une clinique qui pourra le prendre en charge. Il est en route. Et au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, son état nécessite plus que l'intervention d'une infirmière. Je vais l'emmener à l'écart. »

    Nathanaël ramassa le mutant blessé dans ses bras et commença à s'éloigner avec la ferme intention de bondir dès qu'il se serait écarté de l'attroupement. L'homme pesait lourd dans ses bras et ses ailes masquaient son champ de vision. Le trajet s’annonçait plus compliqué que prévu.

xXxXx __________ oOoOo __________ oOoOo __________ oOoOo __________ xXxXx



Montage créé avec bloggif

« C’est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde.  »
Boris Vian
Montage créé avec bloggif  Montage créé avec bloggif

Voir le profil de l'utilisateur
http://www.x-men-rpg.com/t1694-nath-reiner-under-co http://www.x-men-rpg.com/t1750-nath-reiner-dark-magnet

Charlie Cluster

Oo Bébé mutant oO


Charlie Cluster


☆ DOSSIERS X : 27
☆ LOKI CHARMS : 22135

Viens Jouer
→ STATUT RP: Disponible
→ SURNOM: Fantomex, Jean-Philippe
→ POUVOIR(S): Trois cerveaux, E.V.A.

Peace and love au Harry S Truman High School _

_______________________________________________ Lun 07 Oct 2013, 21:30

[Ce sera est odieux, je le sais. Mais si vous êtes encore d'attaque, je suis prêt à poursuivre en votre douce compagnie.   ]

Certes, Fantomex n’était pas exactement le type de personnage auquel on accordait, d’emblée, une confiance aveugle. Sans faire le mal, il avait des méthodes critiquables, des objectifs souvent très flous, et un sens de la modestie particulier. Ce dernier lui soufflait qu’il était en train d’offrir son aide la plus gracieuse de la journée. Le voleur le plus célèbre de l’Histoire proposait ses services de chirurgien, avec entrée gratuite dans son propre système nerveux. Pas de quoi refuser. Une opportunité pareille ne se reproduirait pas avant trois bonnes lunes au moins. Mais le mutant voulait se réserver toute la gloire. Il avait des contacts. Il n’avait pas besoin de son intervention. Voilà qui était vexant. Jean-Philippe tendit l’oreille pour entendre sa conversation téléphonique plus en détail. Le type ne s’était même pas donné la peine de lui répondre. Quelle absence d’éducation navrante… Il roula des yeux, croisa les bras, tapa du pied avec une sorte d’impatience en entendant très distinctement les syllabes de « Charles Xavier ». Un instant, il imagina que le rookie allemand voulait demander un conseil à base de « Fantomex est dans la place, suis-je autorisé à lui faire confiance ? », mais, en fait, il n’avait même pas l’air d’avoir déjà entendu parler de lui. Ou il s’en fichait éperdument, et cherchait seulement à faire bonne impression. Deuxième proposition acceptée. Il était déjà prêt à se faire la belle seul, avec un blessé dont les origines du pouvoir était plus que louche, sans se donner la peine de mener la moindre enquête de fond pour trouver le fin mot de l’affaire. L’institut se portait décidément bien mal depuis son départ.
Comme si cela ne suffisait pas, l’homme persévéra dans son mépris en lui servant un mensonge parfaitement ridicule. Eho ! Avait-il envie de lui crier, je suis Fantomex, j’ai trois cerveaux et plus d’infractions réussies que de petites amies, pas le premier guignol en costume du coin.

- Ah ? J’ignorais qu’ils avaient changé de couverture, ironisa-t-il. Tu passeras le bonjour au chirurgien en chef, un mec qui a oublié depuis longtemps l’utilité d’un rasoir.

Qu’il s’en aille avec son blessé sur les bras si cela l’amusait tant. Jean-Philippe avait une enquête à mener avant de déserter la zone, et il regrettait un peu de ne pouvoir analyser directement la mutation du lycéen. E.V.A surveillait la foule. Il la dirigea plus précisément vers une adolescente agitée qui essayait de récupérer les spectateurs qu’il venait de disperser avec, à en croire ses propos, l’intention manifeste de faire durer le chaos. Elle se jeta ensuite sur le « mutant surprise » en présentant une expression faciale qui n’avait rien de très clair. Ses mains ne cachaient pas une jolie bouche en o mais un sourire, il en était à peu près certain. La suite de son discours était comme un semi aveu. Un mutant qui se faisait frapper gratuitement par des humains dénonçait de manière assez évidente les torts de ces derniers. Si la fille était des leurs, il pouvait le comprendre. Elle était jeune, elle était probablement affectée par les protestations ambiantes. Cependant…

- Eloigne-toi de lui.

Ses yeux étaient glacials. L’attitude de cette gamine était suspecte et il savait très bien que, dans ces moments, le geste le plus anodin pouvait cacher quelque chose. Elle avait posé sa main sur le garçon. Dans le doute, il préférait la garder à distance. Mais le x-men revint à la charge avec ses histoires de clinique. Il souleva le lycéen et déclara qu’il allait le mener à l’écart. Bon… Après tout, même si l’individu de race germanique n’avait pas l’air de pousser ses capacités cognitives très loin, ils n’avaient pas tellement mieux à faire dans l’immédiat.

- Et, si, par le plus grand des hasards, tu demandais également un diagnostic que les origines d’une si soudaine mutation, je serai très curieux de connaître les résultats.

Puis, se tournant vers la fille, il déclara :

- La peur pousse parfois les gens à commettre des choses qui dépassent tout bon sens. Sais-tu quelque chose sur ce garçon ?

Et, tout en disant cela, il envoya des illusions sur les oreilles trop tendues qui les entouraient. La plupart des gens restaient en état de choc mais, à certains endroits, le ton continuait de monter. La police avait fini par intervenir et avait toutes les peines du monde à calmer la colère des manifestants qui, d’un côté, traitaient les agresseurs du garçon d’assassins, et, de l’autre cherchaient à dominer les voix pour leur crier leur soutien. « Il s’était caché parmi nous ! Personne ne peut dire ce qu’il s’apprêtait à faire avec ses pouvoirs de dégénéré ! Ces jeunes nous ont peut être tous sauvés ! », entendait-on de la bouche d’un père de famille qui s’était fait le porte parole de l’opposition. Fantomex interrompit ses manipulations mentales. Les regards restaient braqués sur lui. Il faudrait s’éclipser sous peu, mais pas sans connaître les intentions de la charmante demoiselle à ses côtés. Son instinct lui disait qu’elle en savait probablement plus que lui.

xXxXx __________ oOoOo __________ oOoOo __________ oOoOo __________ xXxXx
Peace and love au Harry S Truman High School Ban_fa10
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.x-men-rpg.com/t2038-charlie-cluster-7-fantomex

Contenu sponsorisé







Peace and love au Harry S Truman High School _

_______________________________________________

 Page 1 sur 1

Peace and love au Harry S Truman High School





X-Men Reborn ◣ :: Les Etats-Unis :: ϞϞ New York :: Ecoles