Soirée Magasinage(Pv Katharina)Déconseillé au moin de 21 ans
Une question avant de nous rejoindre ? cliquez ici / Une demande de partenariat ? cliquez ici. Ouvert aux invités !


Entamez une nouvelle ère en compagnie des X-Men et des Avengers !
Revisitez les plus grands héros du monde ! - Ouvert depuis le 6 avril 2013
 

DECEMBRE 2013, ouverture de ONCE UPON A TIME RPG
Par le staff de "X Men Reborn".

On se donne tous rendez vous avant l'ouverture sur notre page
facebook !


Toutes les informations en avant première sur FACEBOOK !

ONCE UPON A TIME RPG
Le temps des contes est arrivé !




 

 Soirée Magasinage(Pv Katharina)Déconseillé au moin de 21 ans

X-Men Reborn
Ne vous fiez pas aux apparences... Tout est Sinistre!

Amora Incantare

Oo Bébé mutant oO


Amora Incantare


Féminin

☆ DOSSIERS X : 30
☞ CREDIT : Damned
☆ LOKI CHARMS : 21839
☞ DOUBLE COMPTE : Aucun pour le moment


Viens Jouer
→ STATUT RP: Indisponible
→ SURNOM: Femme Fatale
→ POUVOIR(S): Sorciere et Asgardienne ca t'en dis beaucoup?

Soirée Magasinage(Pv Katharina)Déconseillé au moin de 21 ans _

_______________________________________________ Dim 11 Aoû 2013, 02:55

En l'année 965, en Norvège avait eu lieu une guerre, ce n'était pas la première et ni la dernière, pour le peuple d'Asgard. Cette guerre avait été la première à mettre en péril l'humanité, avant l'intervention du Roi Odin et de ces soldats Asgardiens. Il devait intervenir  pour la paix entre les neufs royaumes: Vanaheim, Alfheim, Nidavellir, Jothunheim, Midgard , Hel, Svartalfheim, Muspelheim et Asgard .Midgard était sans aucun doute la planète préférée du Seigneur de la cité dorée.Mais cette année là, les géants du froid de Jotunheim étaient venu sur la terre pour la plonger dans un ère de glace. Ces monstrueuses créatures à grande taille, à la peau bleutée et aux yeux rouges terrifiaient les humains par leur physique étrange mais aussi par leur méchanceté de vouloir anéantir toute une race. Quant aux Asgardiens, leur ressemblance avec les humains était frappante. La seule différence était leur allure de guerrier. Les Asgardiens de l'époque portaient des belles armures d'or et des casques cornu. Leurs armes étaient des arcs, avec flèches , des bâtons, des boucliers, des épées longues et courtes (Espadon, dague, sabre ect.)Cette année là , les humains croyaient en l'existence des dieux et des autres races.

Aujourd'hui, Personne ne croit plu en rien même plu en leur propre rêve. Le monde
d'aujourd'hui est plongée dans cet ère de glace qu'autrefois les géants de froid
espéraient tant. Les gens que tu rencontres sont égoïstes, orgueilleux et leur parfum sent
la corruption. Les êtres de ce royaume sont gouverné par l'argent. La famine, les guerres, la
maladie règne. Beaucoup de choses n'ont plu d'importance aujourd'hui. Les coeurs sont vides
d'amour. Aujourd'hui le monde à évolué, les humains ne sont plu seul sur leur planète. Ils doivent à présent la partager avec les enfants de l'atome. Cela n'a jamais été le point fort de l'humanité partager leur planète avec un autre race. Pourtant depuis toujours ils ne sont pas seul dans l'univers.Neuf Royaumes existent tous relier aux racines de l'arbre mère Ygddrasil. Chaque racine était un chemin pour voyager entre les dimensions. Le passage qui relie Asgard et Migard était un pont,un arc en ciel. Mais aujourd'hui plu personne y croit. La magie a fait place à la science pourtant les deux sont destinés à être la même chose.Aujourd'hui ils existent que les mythes et les légendes.Le temps du règne du roi Odin est révolu. Aujourd'hui on se bat plu avec les armes de ce monde. On se tue à coup de fusil. Aujourd'hui on se bat plu pour la paix. Mais pour le plaisir de tuer et la soif de pouvoir. Aujourd'hui on écrase les faibles et on éduque nos enfants à devenir méchants et des machines à tuer. Les ténèbres sont parmi nous..Parmi Midgard. Aujourd'hui les géants du froid sont loin d'être les grands méchants. L'humain est le grand prédateur de l'histoire. Mais Aujourd'hui Asgard donne une chance à l'humanité de croire à nouveau à une croyance. De croire de nouveau à l'amour car c'est l'amour qui mena cette femme dans ses terres dévastées.. L'amour d'un prince perdu dans ce monde de fous.

Ce prince en question, était le fils adoptif de son roi. Il était en réalité un géant du froid. Il était en réalité un bambin qu'on avait abandonné, qu'on n'avait pas désiré parce qu'il était différent. Il était un handicap,un boulet de sa race. Pourtant, elle l'aimait pour cette différence et désirait passer le reste de son existence à ses côtés. Lui pourrait il l'aimer car il avait été privé de l'amour de ses vrais parents. Enfant on lui avait caché sa vraie identité. Comment pourrait-il l'aimer, si il était incapable de s'aimer soi même. Elle était patience.Elle espérait qu'un jour son vœu se réalisera. Celui de porter son sang et sa chair dans son ventre. Une prêtresse lui avait promis un enfant d'un prince. Même si cet enfant serait différent. Elle serait une mère présente et remplit d'amour pour son petit être. Mais ce jour, n'était pas encore arrivé. En ce jour, son coeur était à la recherche de son prince. Ce prince c'était enfui de son château pour plusieurs méfaits envers son roi, son père. Il voulait simplement avoir un peu d'attention, d'amour et être traiter comme un égal de son frère aîné. Il voulait prouver qu'il était digne d'être son fils et digne du trône.  Bien entendu, elle était d'accord à ces grands désirs mais au fond d'elle se sentait coupable de ne pas l'avoir aider plus dans sa quête d'amour. Elle avait des remords de le savoir blesser. Car tout là haut, la rumeur disait qu'il était blessé. Mais elle sait depuis longtemps qu'il avait des blessures sur son coeur. Ses blessures saignaient encore et on ne pouvait les guérir car il avait créer une carapace autour de son coeur.  Pauvre petit ! Elle voulait le comprendre et lui offrir sa compassion.

Mais son histoire ne se terminait pas là, elle continuait dans le  centre ville de New-York,pour plus de détails dans les avenues du quartier riche, Manhattan. Il avait des hauts grattes-ciel, des magasins à perte de vue et les humains marchaient de tous les coins de rue. Les gens se bousculaient sans demander pardon, trop préoccupés à discuter avec leurs satellites ''téléphones''. Mais qu'est ce que c'est la petite machine sur leur oreille? Elle ne connaissait pas cette technologie. D'où provient ses voix à travers leurs machines? Intriguée, elle bousculait un passant qui  marchait sur le trottoir qui ne faisait pas trop attention à elle.  Choqué par l'impact, le passant échappait son téléphone sur le sol. Elle se dépêchait de le ramasser avant son propriétaire. Elle mit le combiné sur son oreille et parlait.

<< Allo, Allo Loki ? Tu m'entends? Où es-tu? >> Au bout du fil, l'épouse de l'homme paniqua.

<< Robert qui est cette femme? Tu me trompes c'est ça? C'est la raison de tes heures supplémentaires au travail?On va divorcer, tu n'auras plu la garde des enfants? >> dit la voix de l'épouse du passant.

Elle redonna le téléphone à l'homme qui parti en courant furieux par le trouble qu'avait occassionner l'Asgardienne.

<< Skurge, ces humains sont complètement fous >>

C'était sa première phrase après le départ d'Asgard. Elle était suivi par un drôle de type. Il avait la carrure d'un lutteur très costaud, avec le crâne presque chauve sauf deux couettes brune chaque côté du crâne. Il avait un magnifique regard ébène rempli de tendresse. Il était enfin un gros nounours qu'on avait le goût de câliner. Il était en réalité un hybride, mi -géant du froid et mi-Asgardien. Il avait hériter de la taille de son père et de la blancheur et la douceur de sa mère. Skurge était son nom, il était le protecteur et le compagnon de l'Asgardienne. Il était son fidèle serviteur mais son meilleur ami. Elle pouvait se confier à lui. Il était son journal intime vivant. Il portait une tenue de guerrier de notre monde. Un pantalon un peu grisâtre, accompagné d'une tunique bleue et des gants de la même couleur.Il portait un demi tablier de cuir avec une hache rouge écarlate sur le torse. Contre son épaule droite, il tenait fermement une hache tranchante.

<< On devrait chercher une boutique de vêtements avant d'attirer trop l'attention, où de s'attirer des ennuis..Surtout avec cette immense hache que tu traînes..On pourrait penser que tu es boucher.. car les humains ne savent pas faire la différence entre boucher et guerrier? Ces sacrés humains...qu'ils sont bizarre.. >>

<< Si jamais on pose des questions, on leur dira qu'on est inviter à un bal costumé et que je suis perdue, et que je dois retrouver mon prince pour la dernière danse de la soirée >>

Mais Skurge n'était pas le seul à attirer l'attention des gens, car certaines personnes les regardaient comme figer, ne sachant pas quoi dire. Elle n'aimait pas du tout ces regards perturbés sur son joli minois. Lui elle cria en pleine rue.

<< Quoi vous avez jamais vu une future reine en détresse ? Je veux qu'on m'apporte un cheval ..Je suis fatiguée..et je ne veux plu marcher dans ce royaume qui pût de gens impoli qui me traite comme un extraterrestre..>>

Tout le monde baissait leurs têtes et continuaient à marcher sans le moindre commentaire. Les humains devaient sans doute, penser qu'elle était sortie tout droit de l'asile.

<< Bon enfin tranquille ! >>

Elle s'arrêtait de marcher devant une boutique de lingerie féminine et regardait
Mot secret:
 
dans la vitrine du magasin.

<< Skurge , tu crois que ça plairait à Loki? >>

<< Si celà me plait, je crois que celà plairait au prince, Amora >> dit Surge avec sa voix amoureuse de la sorcière.

<< Vient entrons, je crois que j'ai trouvée la tenue parfaite pour les retrouvailles avec Loki, et ça devrait l'aider à guérir plus vite de ses blessures en attendant de le trouver >>

La femme poussait la porte du bout des doigts, mais celle-ci ne s'ouvrait pas jusqu'à son ami lui ouvre en poussant dedans. Puis elle entra dandinant ses fesses et marchant de ses bottes hautes à talons aiguilles. Ses talons faisaient énormément de bruit qu'elle brisait la discrétion. Elle était vêtue d'une longue robe noire de dentelles entre-ouvert vers la poitrine. Elle avait une poitrine abondante. Pour le reste de son corps, elle était découpée au petit couteau.  Ses traits du visage étaient très féminins et félins. À son cou, elle portait une jolie amulette dorée orné d'une émeraude. Sa chevelure blonde était peigné en chignon.  La sorcière se promenait dans les rangées et regardait de ses prunelles vertes limes les jolis sous-vêtements, tenue d'après minuit. Elle était suivi toujours par son compagnon.

<< Je prend lui, Celui-là, Ensuite lui >>

Elle décrochait de ces crochets les sous-vêtements qui lui plaisaient et les tendaient à son ami. Qui avait déjà les mains pleines et dût déposer son arme à l'entrée du magasin. Puis elle arrivait dans une rangée assez étrange. Une rangée de vibrateurs pour femmes. En réalité, elle n'était pas dans une boutique de lingerie mais une boutique de
Mot secret:
 
qui se nommait
Mot secret:
 
.
Censuré:
 

<< Tu crois que cette baguette magique plaira à Loki? >> Elle croyait que c'était une baguette magique pour les magiciens.

Puis elle arrivait devant la caissière au fond du magasin,  pas pour payer ses achats mais pour un renseignement.

<< Vous savez si cette baguette magique fonctionne bien ? >> puis elle déposait
Mot secret:
 
Sur le comptoir.
<< Et vous avez des potions magiques pour guérir des blessures ? >>

À ses questions, les clients quittèrent le magasin à toutes vitesses, laissant la sorcière, l'exécuteur et la caissière seule jusqu'à ...

(À toi, j'espère que tu as bien rigoler durant mon topic, j'ai hâte de recevoir ta réponse, si quelque chose te déplaît fait le moi savoir )

xXxXx __________ oOoOo __________ oOoOo __________ oOoOo __________ xXxXx
Soirée Magasinage(Pv Katharina)Déconseillé au moin de 21 ans Signat10
Lokinouu je t'aime Soirée Magasinage(Pv Katharina)Déconseillé au moin de 21 ans Wub 
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.x-men-rpg.com/t2154-l-enchanteresse-alias-amora https://www.facebook.com/amy.dumais.14

Invité

Invité


avatar



Soirée Magasinage(Pv Katharina)Déconseillé au moin de 21 ans _

_______________________________________________ Dim 11 Aoû 2013, 19:35


    Je me réveille en sursaut. Transpirant, essoufflée, le coeur battant à toute rompe, je ne suis tranquille que lorsque que je réalise, que je suis dans un endroit qui m’est familier, en sécurité. Cette information me réconforte et je pousse un soupir de soulagement. Ce n’est pas la première fois que je me réveille sans le moindre souvenir de ce que j’ai vu dans mon sommeil et ça ne sera sûrement pas la dernière. C’est une bonne chose en faite, mes cauchemars sont déjà bien assez difficiles comme ça.
    Encore un peu retournée par ce réveille brutal, j’écarte les couvertures et pose mes pieds sur le sol. J’aime bien la sensation de froid lorsqu’il touche le carrelage et c’est aussi à cause de ça, que j’aime marcher pied nu par terre. Je reste un petit moment là, immobile avant de me lever pour aller étancher ma soif.
    D’un mouvement automatique, je récupère un élastique à mon poignet et attache mes cheveux en un chignon bordélique pour ne pas avoir à m’en occuper. Comme ça, j’évite aussi de voir le désastre de mes cheveux et vous pouvez me croire, c’est un bon point.
    D’un pas silencieux mais rapide, je traverse la chambre, le couloir et le salon pour me rendre dans la cuisine. Une fois à l’intérieur, je récupère un verre et me sert un verre d’eau bien frais.
    Le goût de l’eau n’est pas très agréable au réveille, mais au fur et à mesure que je bois, ça s’arrange et puis, j’ai l’habitude maintenant. C’est presque tous les soirs que ça m’arrive.

    Je bois les dernière goûtes d’eau dans mon verre et me prépare à m’en servir un nouveau lorsque j’entends un bruit de vase brisé dans le salon.
    Aussitôt, je me retourne, prête à en découdre avec le voleur. Je suis sur que ce n’est pas Kyle, ce n’est pas son genre. En plus, la plupart des objets qui meublent son appartement appartiennent à son passé et dire qu’il y tient, serait un euphémisme.
    J’ouvre un tiroir et m’empare d’un couteau bien pointu. Je reste un moment là, immobile, jusqu’a ce que finalement je réfléchisse un peu et que je le range à sa place. Je n’ai jamais eu besoin d’arme pour me défendre et un accident et si vite arrivé... Je n’aime pas l’idée qu’involontairement, je puisse commettre un meurtre.  
    A pas de loup, je m’approche du seuil de la cuisine et jette un coup d’oeil furtif dans le salon. Comme celui-ci est plongé dans le noir, je n’arrive pas à voir grand chose.
    Après un énième regard pour examiner la pièce, je m’approche de la porte à pas de loup et tente de l’ouvrir. Elle est fermée.
    Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Je me recule et marche sur quelque chose qui se brise sous mon poids. Je me retourne, examine de nouveau les lieux avant de me baisser pour voir ce que j’ai écrasé. Je prends un morceau de l’objet par terre et je le soulève vers la faible lumière que la lune diffuse. La lune ? Kyle à du oublier de fermer les volets sans doute même si c’est quelque chose, qui me parait impensable.
    « Crac »
    Je lâche le morceau de vase subitement, lève les yeux et fronce les sourcils. Quelques instants avant, j’étais encore dans l’appartement de Kyle et à présent, voilà que je me retrouve dans un espace clos... une cabane ?

    La lumière passant au travers et faible, la lune encore. De nombreuse partie de la cabane sont plongé dans le noir, je me demande comment j’ai atterri là. Un mutant possédant un pouvoir de téléportation ? Kurt ?
    – Kurt ?
    Kurt est mon confident, enfin, dans un sens. Disons plutôt, qu’il me parle d’avantage que je ne lui parle moi. C’est peu être stupide, mais c’est le seul qui je connais détenant un pouvoir de téléportation. Le seul, vraiment ? Oh, non...
    – Carter, dis je dans un murmure.
    A peine ais-je le temps de prononcer le nom de l’homme qui m’a fait tant souffrir par le passé, que quelque chose se saisie de moi et me colle contre le mur. Malgré moi, je sens des larmes couler le long de mes joues, il faut que je reste forte, il le faut...

    ***

    J’ouvre les yeux et esquisse un petit sourire amusé. Une nouvelle journée commence, je sens que celle-ci va être très amusante.
    Je repousse les couvertures et sort du lit avant d’aller dans la salle de bain et d’esquisser une grimace de dégoût. C’est cheveux sont une catastrophe. Peut-être, devrais je profiter de nôtre journée spécial shoping pour aller faire un petit tour au coiffeur ? Les magasins, le restaurant... Une journée qui s’annonce plus que prometteuse, vous ne croyez pas ? Et puis après tout, je suis une nouvelle personne ce matin, alors pourquoi ne pas en profiter pleinement ?
    Je m’attache les cheveux en une queue de cheval serrée, me nettoie le visage puis, je sors de la salle de bain et de la chambre en trottinant, un sourire aux lèvres.
    Lorsque Kyle me voit entrer dans la cuisine, il sourit mais je sais aussi qu’il est surprit. Quoi ? Par mon attitude joyeuse ce matin, vraiment ?
    Il s’approche de la table, dépose les viennoiseries et s’empare d’une biscotte qu’il commence à beurrer en s’essayant. Je le fixe un moment, curieuse. Va t’il réussir à mettre le doigt sur ce qu’il le surprend tant ? Hum, les paries sont ouverts.
    « Tu es prête pour ce matin, mina ? »
    Je prends un croissant et déchire un petit morceau de la viennoiserie distraite.
    – Tu veux parler de la journée shoping, c’est ça ? Je mange le morceau que je tiens entre les mains et en prend un autre. – Je ne sais pas, tu crois que je pourrais aller au coiffeur aussi ? J’en ai marre de ses cheveux indomptés.
    Je garde la tête baissé, les yeux rivé sur la croissant qui rapetisse à mesure que j’en prends un bout. J’ai faim et c’est plutôt bon. Je devrais prendre ça au petit déjeuné plus souvent.
    «  Tu es sur que ça va ? »
    Je lève les yeux et remarque que Kyle a froncé les sourcils. Aller mon petit gars, encore un effort.
    – Oui ! Pourquoi me demande tu cela ? Je dis ça sur un ton étonné, tout en mettant un nouveau morceau de croissant dans ma bouche.
    « Parce que d’habitude, tu fais plus d’effort que ça pour éviter de faire les magasins. Ca ne te ressemble pas. »
    – Est-ce que j’ai vraiment le choix ?
    «  Non. Mais d’habitude, ça ne t’empêche pas de marchander quand même. »
    Je termine mon croissant, me frotte les mains énergiquement puis reprend :
    – Et bien... disons que je te laisse gagner, mais c’est juste pour cette fois.
    J’esquisse une nouveau sourire amusé puis tend le bras pour prendre un pain au chocolat. Mais à peine ais-je le temps de m’en saisir, que Kyle m’attrape la main et la serre avec force.
    « Qui es-tu ? »
    – Quoi ? Tu ne vois pas ? Le jeune homme baisse la tête et réfléchie. Moi, j’en profite pour libérer ma main de son étreinte musclée et mange mon pain au chocolat. C’est fou ce que j’ai faim.
    «  Tu es l’autre » Dit-il dans un souffle
    – La seule, l’unique. Terminé-je un rictus amusé. Tu as mis du temps pour comprendre, pourtant, je n’ai pas joué la comédie là.
    «  Comment a tu... C’est impossible !»
    Il est tout autant paniqué que surpris. Je le laisse dans ses pensées et m’apprête à manger un nouvelle bouchée de mon petit déjeuné quand il se saisie de ma main à nouveau et m’empêche de le porter à ma bouche. Je lève les yeux, le fusil du regard et tire sur son bras pour tenter de me soustraire à son étreinte, mais je n’y arrive pas. En plus d’avoir une sacrée poigne, le jeune homme à beaucoup de force, intéressant...
    « Fais la revenir » Me dit il furieux. Son beau visage a pris de la couleur, avec ses yeux bleus et ses beaux cheveux blonds, c’est assez frappant. J’ai presque l’impression qu’il va exploser... Il va exploser ? Ca pourrait être amusant, cette conversation me divertie peu.
    – Je n’y suis pour rien, je ne sais pas comment c’est arrivé !
    Je tire une nouvelle fois avec plus de force encore et il se décide enfin à lâcher ma main. Je me lève et fais quelques pas dans la cuisine tout en mangeant mon pain au chocolat.
    «  Je ne te crois pas ! » Crache t’il en se levant de table à son tour « qu’est-ce que, tu lui as fais ? »
    – Je n’ai rien fais, dis-je plus durement. Je n’y suis pour rien, ce n’est pas moi !
    La colère monte. Je m’approche lentement de lui et soutient son regard. Mon visage déformé par la colère change soudain et de nouveau, un sourire amusé se dessine sur mes lèvres. Je termine :
    – Mais tant que je suis là, profitons en pour faire plus ample connaissance, mon héro. Je dis ça sur un ton moqueur, avant de lui tourner le dos et de retourner m’asseoir à table. Je n’ai pas fini de manger, il devrait pourtant savoir que nous n’aimons pas être dérangées pendant ce temps.

    ***

    Kyle n’apprécie que très peu ma présence. Il ne cesse de me regarder du coin de l’oeil et je vois qu’il ne me fait pas confiance. Au départ, celui-ci avait l’intention de m’enfermer chez lui pour ne pas que je fasse de dégât, mais il à rapidement changé d’avis. Bien qu’il n’apprécie pas ma présence et le fait que Katharina soit « absente », il s’avère que je suis enthousiaste pour sortir et faire les boutiques ce que Katharina n’est jamais.
    Cependant, première erreur, voilà qu’avant de partir le jeune homme m’annonce d’un ton sec, que je n’irais pas au coiffeur. Le beau chevalier servant ne voulait pas que sa petite Katharina change un peu, que c’est touchant.
    Pourtant, je ne suis pas du style à accepter que l’on me dicte se que je dois faire, encore un point commun avec Katharina. Elle est peu être compréhensive avec lui, moi pas et puis... J’ai toujours ce que je veux.
    J’ai alors sortie une paire de ciseau de derrière mon dos et j’ai pris une mèche que j’ai coupé. Dommage, il ne l’a pas vu. Je prends une nouvelle mèche entre mes doigts et coupe à nouveau. Puis, j’en prend une autre et la, il se retourne et se rend compte de ce qui se passe.
    – Tu devrais réfléchir. Moi, je risque de faire des bêtises avec des ciseaux.
    Me croiriez vous, si je vous dis qu’il m’a ordonné de poser les ciseaux ? Alors ni une ni deux, j’ai coupé une nouvelle mèche bouclée au moment même ou il me prenait le bras avec violence et pour m'arracher les ciseaux de la main.
    Mon sourire c’est effacé et il a relâché mon poignet, avant de partir dans sa chambre furieux.
    – Allons, ne fais pas cette tête, je suis sûr que ça va lui plaire.
    Katharina et moi avons les mêmes goûts, j’étais persuadée qu’elle apprécierait mon cadeau.

    Et puis finalement, après deux heures de silence radio Kyle et sortie de sa chambre relativement calme et m’a fais promettre de me tenir à carreau en échange de quoi, il ferait ce que je veux. Pourquoi pas ? Si ça me promet des affaires de luxe et autant de fringues que je veux, alors... Je devrais pouvoir rester sage un petit moment, n’est-ce pas ?
    Le passage au coiffeur était concluant. Mon coiffeur était compétant et je trouve que ma nouvelle coiffure me va à ravir ! Je me suis fais faire un frange et des mèches de couleur rouge et même Kyle qui n’était pas content de mes demande à fini par reconnaître que ça m’allait bien. Bien sur, il ne l’a pas reconnu en face de moi, je n’ai eu droit qu’a un regard dur mais je suis observatrice et ses yeux ne trompent pas, eux.
    Après ça, il m’a emmené faire les magasins. Tous ses habits, tous ses accessoires... Comment Katharina ne pouvait elle pas craquer ? Bientôt, Kyle et moi avions les mains remplies de sac et m’a soif n’était pas étanchée ! J’avais l’intention d’entrer dans un nouveau magasin quand soudain, j’ai vu des gens sortir dans la rue précipitamment.
    J’avoue, cette foule sortant du lieu a piqué ma curiosité. Je me suis donc dirigé droit vers le magasin, mais Kyle m’a rattrapé et c’est mis devant moi pour me bloquer le passage.
    – A quoi tu joues ? Tu veux m’empêcher de passer ?
    «  Tu ne peux pas rentrer la dedans, c’est un sex-shop » me dit-il à voix basse.
    – Et alors ? répondis-je aussitôt. Ca te gêne ?
    « Kat... Mina ne serait jamais rentré la dedans, tu ne peux »
    Mais avant qu’il n’ait le temps de finir sa phrase, je réplique :
    – Dans ce cas, c’est une chance que je ne sois pas MINA. Tu vas pouvoir faire tes courses coquines sans en avoir honte.
    Sur ses mots, j’ai contourné Kyle puis je suis entrée dans le sex shop. Au comptoir de paiement, j’ai vu ce qui semblait être une belle blonde et un homme, disons... Hum, sans commentaire. Le style barbare avec une hache ne me botte pas trop, surtout si le type en question à un crâne chauve et deux couettes.
    A la vu de sa hache, néanmoins, mes lèvres se fendent d’un nouveau sourire amusé. Si ça c’est un jouet, moi je suis un ange...

    J’avance dans le magasin et regarde les articles proposés. Kyle me rejoint quelques instants plus tard, le jeune homme à du hésité un moment avant de rentrer dans un endroit comme ça. Il faut dire, qu’il est souvent épié comme il est riche et célèbre... mais entre la célébrité et moi, il semble que je gagne haut la main. Il ne me fait vraiment pas confiance. Ca aussi, ça me fait sourire.
    – Dis moi, commencé-je curieuse, on à déjà utilisé un de ces jouets toi et moi ?
    Je dépose mes sac à terres et me saisie d’un vibromasseur qu’il me retire des mains aussitôt. Pfu, même pas drôle.
    « Ne touche à rien »
    – Tu n’as pas répondu à ma question Kyle, dis je impatiente. Si tu ne me répond pas, je vais devoir...
    « Je ne t’ai jamais touché »
    – Ho... Ne t’inquiète pas, ce n’est que partie remise. Dis-je en promenant un doigt sur son torse à travers sa chemise en soie noir.
    Ensuite, je me retourne pour continuer la visite, mais il me retient par le poignet.
    « Arrête » me dit il aussitôt. « Je ne joue plus »
    Je tire mon poignet pour me défaire de son étreinte, mais Kyle refuse de me lâcher. Alors, avec un sourire je lui réponds :
    – Ca, c’est ce que tu crois.
    Il ne comprend pas jusqu’au moment où il voit l’expression de mon visage changer et des larmes perler sur mes joues.
    –Lâche moi, lui dis-je aussitôt, tu me fais mal chéri...



HJ: j'en ai 23. Mais c'est bien la première fois qu'on me fait faire un rp dans un sex shop mdr.
Bon, je t'explique. Tout ce qui se passe dans le monde réel se passe dans le monde miroir et comme Katharina est liée au monde miroir, que Darkness à prit la place de Katharina dans celui-ci et que le monde miroir prend le pas sur le monde réel, Katharina se comporte donc comme son alter-ego dans le monde réel. En vrai, tu verrais jamais la jeune femme entrer la dedans, c'est pas son genre.
Tous les évements décrit dans ma réponse se passe dans le monde miroir pour le moment. Comme ça se répéte dans le monde réel et que j'avais la flemme de refaire un nouveau texte, j'ai préféré n'en faire qu'un. Cependant, dès qu'il y à un changement, je décrirais ce qui se passe dans les deux mondes ou au pire, je vous transporte tous les deux dans le monde miroir, on verra Mr.Red
 Page 1 sur 1

Soirée Magasinage(Pv Katharina)Déconseillé au moin de 21 ans





X-Men Reborn ◣ :: Les Etats-Unis :: ϞϞ New York :: Centre Commercial